Quand le premier jour d'école laisse songeuse...

 

Le murmure du temps qui passe

La première fois que je l'ai entendu, c'était un soupir. Dans mon dos. Celui de ceux qui se déguisent de joie pour passer inaperçu. C'était un matin pas comme les autres puisque l'école avait décidé de s'inscrire au programme hebdomadaire de nos vies déjà bien chargées.

http://1dex.ch